Comment préparer un voyage à l’étranger et travailler son anglais?

Apprendre l'anglais en ligneQu’y a-t-il de plus amusant et beau que d’être invité à passer des vacances et faire des découvertes dans les pays anglophones ? Il est vrai que la maitrise de la langue anglaise dans ce cas est impérative, mais la non-maitrise de celle-ci ne doit pas non plus constituer un blocage. Il existe des solutions qui permettent de progresser rapidement en anglais.

Apprendre l’anglais rapidement avant un voyage

L’anglais est une langue utilisée dans de nombreux domaines tels que celui des affaires, de la communication, du monde des affaires, au niveau international, le tourisme, la culture et la technologie. Bien qu’elle paraisse assez compliquée, elle est plus facile à apprendre que la langue française. C’est la raison pour laquelle il est possible de maitriser la langue bien qu’il ne reste un peu de temps avant de partir en voyage. Il existe plusieurs méthodes pour ce faire dont le fait de s’inscrire dans des centres de formation en anglais, d’ailleurs c’est l’une des plus efficaces parmi celles existantes.

Pour que la formation soit un succès, il est recommandé de s’adresser dans des centres expérimentés dans le domaine, étant donné qu’il s’agit ici de cours intensives. Cette technique facilite l’apprentissage,  dans le sens que chaque apprenant peut définir le type de formation convenant à ses besoins. Outre cela, il est aussi possible de se former tout seul en écoutant par exemple des chansons en anglais. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour les chansons que vous préférez. Ce qui est certain, c’est que si la chanson vous plait, vous allez sûrement faire des efforts pour comprendre ce qui est dit. Ainsi, il ne faut pas hésiter de vous servir d’un dictionnaire pour voir la signification des mots.

Les personnes aimant la lecture doivent choisir des livres en anglais, cela est très enrichissant, surtout côté vocabulaire. Toutefois, cette technique présente un inconvénient : elle nécessite une réelle motivation de la part de l’apprenant. Sans cela, l’apprentissage ne sera pas fructueux. Pour ceux qui ne peuvent adopter cette technique d’apprentissage, il existe d’autres méthodes telles que suivre des formations en ligne. C’est une solution idéale et efficace, il faut juste avoir une connexion chez soi et tout est arrangé. D’ailleurs, les sites proposant ce type de service fourmillent sur internet.

Pour chacun d’entre eux, les cours proposés sont élaborés de manière à ce que l’apprentissage soit rapide, mais avec succès. C’est la raison pour laquelle cette méthode est idéale pour apprendre l’anglais rapidement avant de partir en voyage. Les enseignants font de leur mieux pour arriver à cet objectif et usent de différents types de techniques pour y parvenir. En peu de jour, l’essentiel est acquis. De plus, ce qui est bénéfique avec celle-ci, c’est qu’il est possible de communiquer avec d’autres apprenants en ligne et faire des partages et échanges d’expériences et de connaissances. Toutefois, étant donné qu’il s’agit également d’une autoformation, elle demande beaucoup de motivation.

Astuces pour travailler son anglais de façon pratique

Il est vrai que les méthodes permettant d’apprendre l’anglais rapidement sont nombreuses, mais pour que cela soit vraiment efficace, il faut quelques techniques. Voici quelques conseils utiles qui peuvent vous aider. Pour améliorer votre niveau d’anglais, se servir des nouvelles technologies est un des moyens les plus efficaces. Ainsi, il est possible de transformer son chez-soi ou son ordinateur en un laboratoire de langues. Il s’agit là en fait de s’inscrire sur un site proposant d’innombrables exercices et leçons pour pouvoir s’entrainer et enrichir les connaissances.

L’inscription effectuée, vous aurez droit à plus de 100 h de travail avec des milliers d’exercices et des thèmes variés. De plus, ce qui est intéressant, c’est que l’information est disponible tous les jours de la semaine et à toute heure. Si un cours a été raté, il est possible de les revoir étant donné que chaque séance et cours est enregistré automatiquement. Par ailleurs, on peut aussi apprendre l’anglais par email (cours d’anglais par internet), et ce, quotidiennement en recevant le cours par courriel. Ce dernier comprend une leçon, des exercices, des fichiers audio ou vidéo pour s’exercer en expression et compréhension, voire des types de distractions comme les blagues ou des jeux.

Une fois les exercices effectués, chaque apprenant a droit à des corrigés avec des explications. Pour maitriser la langue, il n’y a pas plus efficace que de faire des pratiques. Pour cela, la meilleure solution est de communiquer, discuter avec des natifs des pays anglophones, ou de simples personnes parlant la langue. Il suffit d’aller sur les sites correspondants.

lire plus

L’anglais : ses origines (langue anglaise)

Les origines de la langue anglaise

Les origines de la langue anglaise

Apprendre une langue ne se limite pas à étudier les règles de grammaire et de conjugaison, ou les expressions écrites et orales. Il faut également connaitre la culture ainsi que l’origine de la langue. L’anglais par exemple est un mélange de plusieurs dialectes.

Le vieil anglais

Au début, il a été utilisé en Grande-Bretagne par un certain nombre de clans germaniques tels que les Frisons, les Jutes, les Saxons et les Angles. De ce dernier est issu le mot « anglais ». Cette vieille langue était au départ représentée par des écritures en runes, puis par l’alphabet latin apporté par les scribes irlandais au XIIIe siècle.  Elle se rapproche plutôt du Frison qui lui-même est proche du bas Francique ou encore du vieux Saxon.  Ses diverses évolutions expliquent donc la séparation de l’anglais britannique et germanique. Ainsi, pour certaines personnes, la langue originelle est connue sous l’appellation « anglo-frison »  ou encore « ingvaeonique ».

Plus tard, vers 787, la venue des Vikings y a apporté des changements, avec l’insertion d’autres dialectes dans le pays. En effet, au milieu du IXe siècle, ces clans se sont implantés sur les côtes du pays, notamment dans la région de Danelaw, en apportent et en mélangeant leur lexique avec celui des habitants locaux. C’est de là que certains mots très utilisés dans la langue actuelle tiennent leurs origines, pour ne citer que les mots take, give, ou fellow.  Les mutations ne concernent pas seulement les mots utilisés, mais touchent également la grammaire : c’est ainsi que les pronoms  au pluriel utilisés ont été remplacés par their, them et they. C’est aussi l’origine de l’utilisation du « s » pour la conjugaison des verbes à la troisième personne du singulier.

Plus tard, vers le XIème siècle, de nouveaux changements ont encore été apportés, grâce à l’arrivée du christianisme qui a utilisé le latin comme langue liturgique.  Ainsi,  en 1906, après la bataille de  Hastings,  cette vieille langue a été abandonnée au profit du moyen anglais.

Le moyen anglais

Ce terme a été utilisé entre la période pendant laquelle les Normands  ont conquis  le pays jusqu’à la seconde moitié du XVe siècle. Il a alors représenté toutes les différentes formes linguistiques existantes de l’époque. Plus tard,  c’est la langue anglaise parlée à Londres qui a été reconnue comme étant la langue officielle du pays. En 1470, William Caxton y a introduit l’imprimerie, suivi de Richard Pynson. C’est l’une des raisons qui ont également favorisé son adoption comme langue officielle. Dans ce même intervalle de temps, la langue anglaise utilisée par les Écossais dans le sud-est a évolué pour alors donner naissance à un nouveau dialecte, le « scots ». D’autres dialectes ont également fait leur apparition à chaque coin du pays ; ils étaient au nombre de 1650 au moins.

Ce qui différencie ce moyen anglais du précédent, c’est son regroupement d’une grande variété de dialectes, tant à l’écrit qu’à l’oral.  La précédente variante, quant à elle,  n’en disposait que d’un seul pour ce qu’il est de l’écriture. Il s’agit de l’écriture adoptée dans les clans saxons, notamment ceux de l’ouest. En fait, cette grande variété traduit la place importante occupée à l’époque par le Wessex qui a contribué à l’expansion de plusieurs centres spécialisés en écriture ou encore à la diffusion des scripts. Plus tard, ces centres ont évolué pour se développer dans plusieurs autres régions comme à Londres, à l’Est-Anglie et à Northumbrie, ce qui a favorisé l’expansion de l’écriture. Mais chacun de ces centres, dans chacune des régions où ils se sont implantés, a également imposé leurs formes d’écriture,  d’où l’existence de plusieurs types.

L’anglais moderne

Vers le XVIe siècle, à la suite d’une multitude de profonds changements, l’anglais moderne apparait alors.  Si celui-ci est qualifié de grand changement, c’est parce que les modifications qu’il a apportées sont de grande envergure. Elles concernent tout aussi bien les prononciations que les voyelles utilisées. Cette époque marque une grande tournure dans l’histoire de la langue.  Elle est caractérisée par deux périodes : l’une d’entre elles est l’époque de Shakespeare, dite « anglais moderne naissant », et l’autre, apparue vers 1650 et marquée par les conquêtes des Britanniques, est l’anglais moderne.

Mais les changements n’ont pas cessé depuis : au XXe siècle après la Seconde Guerre mondiale, le business English ou encore basic English fait son apparition. Il est issu de la volonté de diffuser la langue pour qu’elle soit reconnue internationalement.  Celui-ci a été créé dans le but de faciliter l’assimilation de la langue par les pays récemment colonisés.

lire plus

Parler anglais en un an : est-ce possible?

Apprendre à parler anglais

Apprendre à parler anglais

Savoir parler anglais est indispensable. Mais est-il possible d’apprendre et de maitriser cette langue en seulement une année? Oui, pour ce faire il suffit d’employer les bonnes méthodes.

Parler anglais en un an avec les cours particuliers

Savoir parler cette langue et la maitriser s’avère être d’une grande nécessité pour vivre pleinement et réussir de nos jours. De plus en plus de personnes s’inscrivent à des cours d’anglais, chacune ayant les raisons qui ont abouti à cette prise d’initiative. Certains pensent que la maitrise de cette langue est la clé même de la porte d’entrée du monde professionnel, étant donné que la connaissance de celle-ci fait maintenant partie des exigences des employeurs. Elle n’est donc plus considérée comme étant seulement un atout.

D’autres suivent aussi ce type de formation parce qu’ils aiment converser et communiquer avec des étrangers. Il se peut que ces personnes soient des étudiants ayant déjà une certaine notion ou des connaissances qu’ils veulent perfectionner. Mais il y a également ceux qui commencent vraiment et sont donc au niveau débutant. Cette aptitude leur permettra de réaliser leur rêve, de voyager sans problème dans des pays anglophones et de communiquer aisément avec les habitants locaux.

Il y a également ceux qui en ont besoin pour réussir à un examen : c’est le cas de ceux qui  veulent poursuivre leurs études dans des pays anglophones ou qui souhaitent faire des études supérieures en anglais.

Enfin, il y a ceux qui désirent faire carrière dans le domaine des affaires internationales, où la maitrise de cette langue est une condition d’entrée sine qua non, étant donné que toute communication se fait en anglais, la langue officielle. Les types de formations répondant à tous les besoins de chacun sont nombreux afin d’apprendre rapidement, peu importe leur niveau, l’option choisie et le domaine concerné.

Parler rapidement au moyen de séjours linguistiques

Il est possible de parler couramment cette langue en une durée d’un an si les méthodes et les techniques sont adaptées. L’un des moyens les plus efficaces pour aboutir à ce résultat est de faire des séjours dans des pays anglophones. En effet, le fait de séjourner dans un pays où toutes les communications se font en anglais oblige les étudiants à faire des efforts pour comprendre ce qu’on leur dit tout en utilisant leurs acquis pour que l’interlocuteur les comprenne en retour.

Ainsi, les exercices sont pratiqués pendant toute la durée du séjour. Chacun fait donc sa propre découverte, et l’apprentissage se fait plus rapidement, car moins ennuyant, étant donné qu’il fait partie de la vie quotidienne. Cette méthode est donc beaucoup plus intéressante et motivante, car, tous les jours, il y a de nouvelles aventures et découvertes. C’est la meilleure façon de s’enrichir en vocabulaire, de maitriser la prononciation, et de vraiment s’exprimer.

De plus, le fait d’apprendre une langue ne se limite pas à l’étude des grammaires, des conjugaisons ou des prononciations, ni à la compréhension. Il y a également l’étude de la culture, des traditions spécifiques, de l’histoire et de tout ce qui fait la particularité du pays. Et c’est seulement en effectuant ce type de séjour que ces domaines peuvent être découverts et appris.

Il existe aussi d’autres méthodes efficaces, parmi lesquelles on peut citer l’utilisation des lecteurs, des CD ou des films qui permettent de faire des exercices d’écoute et aussi de prononciation, tout ceci dans un environnement plaisant et motivant.

S’amuser aide à se familiariser rapidement avec la langue

Un autre moyen efficace pour apprendre rapidement l’anglais, c’est de s’y familiariser. Mais comment faire ? La meilleure façon d’y aboutir, c’est de l’apprendre tout en s’amusant, car l’essentiel est avant tout de prendre du plaisir : il est en effet beaucoup plus facile d’assimiler quelque chose de plaisant. Ainsi,  il faut transformer le cours en des séances de jeux ou d’autres activités pour qu’il soit amusant. Pour apprendre à compter par exemple, la version anglaise du jeu de la marelle peut être utilisée. Pour les exercices d’expression et de compréhension, des jeux de rôle ou des théâtres peuvent être utilisés.

Mais pour une efficacité maximale, il faut que chaque étudiant fasse des révisions des cours et des leçons une fois chez eux, mais ne se contente pas d’exercices et activités entreprises dans les centres de formation.  Ces révisions aident beaucoup pour la mémorisation. Les pratiques peuvent se faire même lors des moments de détente. Ainsi, même entre amis, il est possible de s’entrainer en parlant en anglais, en regardant des films en version originale, ou encore en écoutant et en chantant des chansons écrites dans cette langue.

lire plus

Apprendre l’anglais par podcast

ProdcastsIl existe une grande variété de méthodes pour apprendre facilement et rapidement l’anglais actuellement. Cela peut se faire par des moyens plus modernes grâce aux nouvelles technologies, pour ne citer que l’utilisation d’un lecteur pour un anglais podcast, une méthode très en vogue d’ailleurs.

Guide d’utilisation de podcast

Le podcast est également connu sous plusieurs appellations selon chaque pays, comme baladodiffusion ou podiffusion, ou encore balados. Il s’agit d’un baladeur de diffusion numérique qui permet de diffuser des fichiers, que ce soit sous forme audio ou vidéo via internet. Il a été lancé en janvier 2006 par le célèbre Scott Johnson et Randy Jordan.

Ce nouveau système est applicable pour apprendre l’anglais pour ceux qui disposent d’un lecteur MP3 entre autres les iPod. Le principe est simple puisqu’il suffit de monter à l’appareil un chemin ou une adresse des informations pour qu’en peu de temps, il effectue les recherches en suivant ce chemin et ensuite chercher le contenu sur les serveurs ou les adresses correspondantes. Ces données pourront être immédiatement transférées sur l’ordinateur ou laissées dans l’appareil. Le rôle de l’appareil est donc de rechercher les informations nécessaires, puis les transposer dans son système pour que les données soient ensuite lues dans le lecteur ou encore dans l’ordinateur. Mais il faut des logiciels pour lire les fichiers, car avoir accès à Internet n’est pas suffisant.

Sinon, des mises à jour sur les nouveautés et les documents se feront automatiquement, une fois le logiciel mis en place. L’avantage de ce système est que les fichiers peuvent être écoutés et vus n’importe où, que ce soit dans la voiture, dans le métro, dans le parc, chez soi, bref n’importe où. C’est ce qui explique d’ailleurs pourquoi ce système figure parmi les techniques les plus tendances et les plus prisées actuellement, de par son efficacité et sa simplicité.

Les contenus de cours d’anglais sur podcast

Comme pour les autres formations proposées en ligne, les cours sont les mêmes pour ce système avec une formation qui comprend 29 leçons. Celles-ci ont été conçues par des enseignants, notamment un américain nommé Thomas Carlton, vivant à Paris. De plus, un fichier comprend à la fois une leçon ainsi que des exercices permettant à chaque apprenant de mettre en pratique ce qu’ils ont appris. Certains exercices sont même accompagnés de leur correction, ce qui permet de faire soi-même une évaluation et de se corriger en cas d’erreur. En général, un fichier dure une vingtaine de minutes. Les textes donnés ainsi que les leçons sont conçus de manière à ce qu’ils soient faciles à comprendre par ceux qui écoutent les fichiers.

En parallèle, les thèmes traités pour chaque leçon sont très variés et intéressants pour éviter de s’ennuyer vu qu’ils se rapportent le plus souvent à la vie quotidienne. De ce fait, ils feront partie intégrante de leur vie et seront plus intéressants pour eux.

Sinon, il est tout à fait possible de commander d’autres fichiers comme des guides ou des surplus d’exercices, mais pour cela, il faut payer. Pour ceux qui veulent avoir une traduction des textes, ils ont la possibilité d’en avoir gratuitement. Les apprenants peuvent aussi s’informer sur les nouvelles, grâce à une option, la radio. En même temps, l’apprenant est informé des nouvelles, et les exercices sont faits.

Avantages des cours d’anglais avec podcast

Le premier avantage de cette méthode d’apprentissage (notamment pour les formations professionnelles) c’est que grâce l’écoute ou la vision des fichiers peut s’effectuer n’importe où, que ce soit dans un bus, une voiture, au bureau, à la maison, etc. Cela peut également se faire n’importe quand, selon la disponibilité de chacun étant donné que le fichier est déjà enregistré et que le téléchargement peut se faire à tout moment.

De plus, il est possible de revoir toutes les leçons déjà entamées, car ils peuvent être conservés dans le lecteur ou transférés dans l’ordinateur.

Un autre avantage, c’est que les cours qui sont proposés sont les mêmes que pour les autres formations en ligne, autrement dit, ils sont complets. Et puisqu’ils se présentent sous plusieurs formes, c’est également un autre avantage, en fichier audio, vidéo, cela est moins ennuyant, mais au contraire plus intéressant, car cela sort de l’ordinaire avec des cours qui se limitent à lire et à écouter. Cela est aussi avantageux dans le sens où il permet de mieux s’entrainer pour les exercices de prononciation puisqu’il suffit de répéter, ce qui est entendu dans le lecteur.

Pour les exercices, plusieurs formes sont proposées comme des conversations pour exercer les apprenants à s’exprimer et discuter en anglais par exemple. Un des grands plus de ces systèmes modernes c’est également que tous les cours et les exercices sont mis à jour quotidiennement. En fait, il est possible de suivre les nouvelles internationales par le biais d’une radio avec ce système.

lire plus

Les verbes irréguliers en anglais

Les verbes irréguliers en anglais

Les verbes irréguliers en anglais

Les verbes dont la conjugaison ne respecte pas les règles dans ce domaine sont dits verbes irréguliers. En anglais, ces verbes sont nombreux ce qui d’ailleurs que pour maitriser la langue, il est nécessaire de les maitriser, tant pour leur conjugaison que pour leur particularité. Il existe des méthodes pour les apprendre plus facilement et rapidement.

Description des verbes irréguliers de la langue française

Tout comme les verbes irréguliers en français, ceux en anglais ont aussi leur particularité. Si en français, ils sont répartis en trois groupes, ceux qui sont irréguliers en anglais se présentent sous trois formes. En fait pour la langue française, ces trois groupes sont constitués par les verbes qui se terminent en -er, comme jouer, parler, écouter, trembler, qui sont des verbes du premier groupe. Il y a ensuite ceux du deuxième groupe, les verbes qui se terminent par -ir, et dont la première personne du pluriel se conjugue avec un -issons, la deuxième personne par –issez et la troisième personne par -issent. Voici quelques exemples de ces verbes : finir, choisir et établir.

Pour les verbes du troisième groupe également appelés les verbes irréguliers, ils sont classés dans le même groupe du fait de leur particularité. En fait, ils ne se conjuguent pas de la même façon même s’ils ont la même terminaison. Ce groupe regroupe les verbes se terminant par -ir et qui se conjuguent avec -issons à la première personne du pluriel, pour ne citer que couvrir et ouvrir.

Les verbes qui se terminent par -re font aussi partie de ce groupe, comme prendre, combattre, comprendre, boire, rompre, et bien d’autres encore. Ceux qui se terminent par -oire font aussi partie de ce groupe. Il y a également le verbe aller, un verbe qui se termine par -er mais qui ne figure pas parmi les verbes du premier groupe. Quant à l’anglais, ils sont aussi divisés en trois groupes, les verbes à l’infinitif, ceux au participe au passé simple.

La conjugaison des verbes irréguliers

Il est important de bien connaitre ces verbes irréguliers et de maitriser leur conjugaison pour éviter de former des phrases drôles et abominables. Il importe de les apprendre par cœur pour ne pas se tromper. Prenons l’exemple du verbe to become. Pour ceux qui ne savent pas qu’il figure parmi les verbes irréguliers, ils seront surement tentés d’ajouter uniquement une terminaison -ed à la fin, alors que la vraie conjugaison est became. Il en est de même pour le verbe to be, celui-ci peut avoir deux formes au passé simple.

Le choix de ces deux formes ne doit pas se faire au hasard puisque des règles sont à suivre tout comme une longue réflexion. Ce verbe s’accorde avec son sujet, mais sa conjugaison est particulière. Pour la première personne du singulier et du pluriel, sa conjugaison est was, pour les autres personnes, il se conjugue avec were. Toujours pour ce verbe, s’il est utilisé dans des phrases négatives ou interrogatives, il n’est plus nécessaire d’utiliser un auxiliaire, étant donné que le verbe lui-même est un auxiliaire. Pour les verbes réguliers, la règle est la même, car il faut ajouter un suffixe -ed après l’infinitif pour avoir le participe comme pour le verbe follow, qui devient followed.

Astuces pour apprendre les verbes irréguliers

Avec les nombreux verbes irréguliers, les apprendre n’est pas toujours facile alors que tous les professeurs d’anglais le demandent à leurs élèves, pour ne pas dire les obliger à les apprendre par cœur. Un conseil, pour vous aider à apprendre le verbe, il y a plusieurs méthodes qui peuvent être employées comme l’apprendre sous forme de chanson, cela est assez plaisant et moins ennuyant. Mais il ne s’agit pas ici de former une chanson sur tous les verbes selon la liste, il y a une meilleure technique, c’est de les regrouper cinq par cinq par exemple, un regroupement qui devrait se faire selon que leur ressemblance. Pour éviter les risques d’oubli, il faut s’exercer tous les jours.

Une des méthodes les plus utilisées, est aussi le par cœur. Pour ce faire, il faut relire plusieurs fois les verbes jusqu’à ce que cela reste dans la tête. Cette méthode requiert beaucoup de concentration. Puis une fois que vous vous sentez prêt, demander à quelqu’un de vous interroger.

Une autre méthode plutôt efficace, c’est de les grouper dans un tableau que ce soit sur ordinateur ou sur papier, pour ensuite les placer dedans. Pour vous exercer, cachez les autres colonnes, à part celui où sont placés les verbes à l’infinitif. Il suffit ensuite de les conjuguer.

lire plus